Chargement Évènements

Découverte Intérieure de l’Algérie, été 2019

Du dimanche 7 juillet (après-midi) au dimanche 28 juillet (matin) 2019 !

Tu as entre 20 et 30 ans, et un désir d’aventure, de découverte et de service : viens nous rejoindre à Constantine !

L’Algérie est un beau pays, avec un peuple assoiffé de rencontres et d’ouverture, qui ne demande qu’à être apprivoisé, et qui gagne beaucoup à être connu.

La vie de l’Eglise y est toute petite, mais vraiment passionnante : elle a besoin de visiteurs et ne les déçoit jamais, parce que le sens de l’hospitalité est ici doublement sacré. On y apprend à marcher humblement avec Dieu dans la confiance, à se laisser surprendre par son Mystère.

Les lieux où nous travaillons sauront accueillir vos services, vos compétences et vos ignorances, même pendant deux semaines. Un visiteur extérieur apporte toujours de l’oxygène.

 Nous vous proposerons d’abord deux journées de session pour mieux connaître le pays, l’islam, et la vie de l’Eglise locale ; ensuite un stage de deux semaines pour participer à une activité organisée par une des communautés religieuses du pays (animation d’enfants, cours de français, bibliothèques, chantiers avec des jeunes algériens, accueil de visiteurs dans des lieux d’Eglise historiques…) ; enfin deux journées de retrouvailles et de relecture, pour recueillir les fruits.

Coût du séjour évalué à 200 Euros, voyage non compris. Nous en parler si c’est un problème.

Contacts :       Damien de Préville, sj            E-mail : damien.depreville@jesuites.com

55 rue Benloucif Kamel– DZ 25000 Constantine – Algérie

Téléphone : 00 213 (0)7 95 04 73 70

Inscrivez-vous sans attendre l’été car il faut un délai pour les démarches de visa !

Quelques témoignages : 

Témoignage de Paul-Hervé qui a animé une session à Batna en 2018 sur le thème de « la communication et de l’expression en français » Nous étions un petit groupe de 11 personnes à nous retrouver chaque jour au presbytère de Batna. L’objectif
de cette session était que les intéressés puissent progresser dans leur expression française. Dans une petite salle de classe, nous avons pris du plaisir à échanger, à discuter et à partager nos différentes idées autour de grands thèmes (l’art, la littérature, la liberté d’expression…). Il y avait parmi nous de futurs éducateurs, des sportifs, des professeurs, des médecins et une journaliste. Il y avait aussi des talents cachés : des peintres, des poètes, des musiciens et des acteurs de théâtre.
A la fin de cette expérience je suis témoin qu’une belle jeunesse existe en Algérie. Les jeunes algériens sont désireux de connaître, ils sont motivés pour travailler et pour étudier. Cette jeunesse aime l’art, la culture et les loisirs, elle a la volonté de penser de manière juste, de comprendre et d’apprendre pour savoir.
Toutes les personnes, les rencontres et les discussions m’ont donné d’apprendre beaucoup sur la culture algérienne avec ses traditions et son histoire, avec ses meurs et ses coutumes. J’ai été touché par l’Eglise Algérienne qui, bien que petite, est bien vivante, présente et pleine d’espérance. Je remercie les personnes résidant au presbytère de Batna, la confiance qu’ils m’ont accordé m’a permis de m’investir et de me rendre plus disponible à la mission qui m’a été confiée en
Eglise. Je repars en France avec la joie d’avoir donné un peu de ce que je suis et le bonheur d’avoir reçu beaucoup des autres.


Témoignage de Manuel, qui était à Alger en 2018, à la Basilique
Notre Dame d’Afrique et auprès des étudiants
Ma destination fut la résidence jésuite au centre d’Alger. J’ai travaillé les après-midi comme guide dans la magnifique basilique de Notre-Dame d’Afrique. Le matin, je donnais un coup de main au Centre culturel universitaire (CCU) avec des cours d’espagnol, des excursions et des activités culturelles avec des étudiants algériens.
L’Algérie, en général, m’a donné l’impression d’être un pays plus fermé et plus isolé que prévu. J’ai également été profondément impressionné par la densité de jeunes dans les villes visitées. Beaucoup de jeunes, mais très peu d’activité : des groupes de jeunes se tiennent debout dans la rue, en semaine, sans rien faire.
Dès mon arrivée, on m’a parlé du dégoûtage dans lequel vivent beaucoup de jeunes. Cependant, chez les étudiants, leur attitude vis-à-vis de la vie, leurs aspirations et leur façon de vivre les loisirs sont innocents, sains. Ils sont reconnaissants pour toutes les activités proposées, aussi simples soient-elles (un pique-nique sur la plage, une session de guitare et des chansons dans le jardin…).
Je retiendrai deux choses du travail et de la vie avec la population algérienne, principalement musulmane. En
premier lieu, l’appel à servir et à aimer ce peuple gratuitement sans attendre la productivité : je pense que cela libère beaucoup l’exercice du service. Deuxièmement, que le témoignage chrétien de la vie (et de la parole quand on est interrogé) passe largement par l’écoute, le silence, l’attention silencieuse à l’autre, la gratuité de ceux qui ne cherchent pas à convaincre, mais se montrent ou s’exposent avec de la simplicité et de la joie.
Ce fut une joie de pouvoir participer à la vie d’une Église petite et en construction, mais pleine de vie, d’Évangile, de possibilités et d’avenir, malgré les vraies difficultés dans lesquelles elle vit. Comme il est beau, en outre, de vivre cette rencontre avec l’Esprit du Christ, qui agit en dehors de l’Eglise en donnant de la joie, de l’enthousiasme, des souhaits et des désirs aux jeunes musulmans d’un pays en voie de construction.
Un bénévole qui se rend sur place doit avoir le désir de s’embarquer sans souci dans un mode de vie différent
de celui d’ici, désir de vivre avec joie des inconforts et d’y découvrir la richesse de l’authentique. En tant que chrétien, le volontaire qui se rend en Algérie peut vivre une belle expérience d’approfondissement de sa foi, dans un dialogue interreligieux quotidien et dans ce « donner et recevoir » de l’écoute et de la
compréhension.

7 juillet à 17 h 30 min - 28 juillet à 9 h 00 min

Date

7 juillet à 17 h 30 min - 28 juillet à 9 h 00 min

Lieu