Magis été 2018, une super aventure internationale

96 participants à notre opération de l’été  coorganisée par les Religieuses du Sacré Coeur et le Réseau Magis : merci à tous ceux qui ont pris part aux préparatifs de cette belle fête itinérante et internationale. 2 semaines un peu différentes : des expériments (voir article par ailleurs) et le pélé dans le Vercors.  Groupe très international avec la présence de jeunes, de religieuses et de jésuites venus de Hongrie (20), de Pologne (20) , de Roumanie, d’Espagne (4) , du Luxembourg (1) de Suisse (1), d’Egypte (4) , de Madagascar(1) , de Belgique (5) et de France et même 2 jeunes des USA où a donc vécu sainte Philippine. Beaucoup de chance pour la marche : pas d’orage, pas de souci de santé, ni de blessure… quelques tendinites mais rien de bien méchant. Nous avons marché de Vassieux à Lans en Vercors, dans des lieux chargés d’histoire. Ce sont aussi des lieux d’une grande beauté. Les journées commençaient avec un brin d’humour : Est-ce que vous savez qu’il y a une nouvelle règle pour qu’une personne soit canonisée ? Non ? Il faut qu’elle ait fait une blague ! C’est sérieux, on vous assure. Ensuite il y avait un témoignage d’une religieuse (cénacle, auxi, rscj) ou d’un couple, (Etienne et Emmanuelle) pour faire le lien entre le thème et leur vie. Un bref temps de prière clôturait le lancement de la journée. Enfin les « tribus » commençaient à marcher, en intégrant un bon temps de silence. Ce temps a été fort apprécié et souvent prolongé à la demande des participants. Durant la marche, un temps de partage et le repas permettaient de faire des pauses, de vivre des rencontres en profondeur,  avant de marcher avec d’autres tribus l’après midi, puis d’arriver au lieu d’hébergement. Nous avons été hébergé soit au camping, soit dans des salles (espace de sport avec des filets et des trampolines dans les arbres ou encore le gymnase de Boifleury près de Grenoble). Partout nous avons été bien accueillis.

En fin de journée messe avec ceux qui le désiraient, en invitant les paroissiens et vacanciers.  Une journée à la carte à Villard a permis aux marcheurs de grimper jusqu’au pic St Michel et de contempler la vue sur Grenoble et les montagnes, d’autres ont pris le chemin dit des amoureux pour aller voir une cascade, et ont profité de la piscine ou de la dégustation d’une glace sur le chemin du retour. Cette journée a permis à chacun de trouver son rythme. Une soirée de réconciliation dans l’Eglise de Villard a terminé la journée.

Les repas ont contribués à la détente et à la fête, buffet froid, paëlla géante, nous avons été soignés aux petits oignons par les traiteurs, tout au long de la route. L’équipe logistique a pu marcher un jour sur deux, et assurer le service dans la bonne humeur, malgré quelques imprévus !

Nous sommes redescendus sur Grenoble le 27 juillet au soir, avec une veillée festive organisée par les participants qui ont fait preuve de beaucoup de créativité, d’humour, de joie. Samedi 28, nous avions rendez-vous avec Philippine dans Grenoble, dans la ville puis au Musée Dauphinois où le groupe de l’expériment théâtre avait mis en place une déambulation dans les lieux, donnant ainsi à apercevoir la vie de Philippine à Grenoble. Au terme de ce pèlerinage beaucoup ont été touchés par ce moment. Par exemple voir Philippine partir seule pour l’Amérique et recevoir la croix de Sophie, ou encore Philippine que son père vient rechercher au moment de la révolution… autant de moments que ces acteurs amateurs ont su rendre avec force et délicatesse. Le personnel du théâtre a été particulièrement accueillant, heureux de cet événement, jusqu’aux personnes assurant la sécurité dont l’une a été particulièrement touchée par cette représentation.

Nous avons terminé avec la messe à l’Eglise St Louis, avec l’évêque de Grenoble, Mgr Kérimel. Les chants préparés par l’expériment musique, la célébration peaufinée par Odile et deux associées de Lille (les Bernadettes Sanz et Flament).La joie et l’action de grâce étaient bien perceptibles. Enfin chacun s’en est allé, le 28 ou le 29 pour les jeunes venus en avion.

Durant ces 15 jours, certains ont vécu des ‘premières fois’ : la première fois en camping, sous tente, la première grande marche, la première crevette décortiquée, la première fois que l’on prête sa voiture, que l’on conduit un minibus, que l’on est responsable d’une équipe logistique, la première fois que l’on vit une activité avec le réseau Magis,….que l’on vit une retraite, que l’on rencontre des personnes avec un handicap, que l’on témoigne en Anglais, que l’on fait du théâtre ! Bref avec Philippine beaucoup de frontières ont été traversées pour grandir en humanité, dans la rencontre avec les autres, avec soi et avec Dieu ! Cette aventure contribue  grandement à tisser les liens entre membres de la famille ignatienne, religieux, laïcs, en nous permettant de nous apprécier mutuellement.

Elle  nous a aussi donné de tisser des liens hors du réseau Magis : le chemin neuf, l’arche, le musée du Dauphinois nous ont accueilli à Grenoble, les spiritains nous ont hébergé à Allex en s’adaptant à tous les changements et imprévus, le Gué a ouvert ses portes, des conversations surprenantes dans un supermarché avec un énorme caddies , sans compter les discussions avec les traiteurs, avec les personnes qui nous ont ouvert les Eglises….en amont il y a eu des rencontres avec des acteurs en pastorale et des jeunes en particulier à Grenoble et Valence… Bref, beaucoup de déplacements, d’accueils réciproques…

C’est maintenant le retour au plus quotidien, Let’s go ! Reprise du travail ou vacances, merci pour votre soutien, que votre prière continue d’accompagner chacun pour que les chemins continuent de s’ouvrir dans les cœurs !

Soeur Sophie Maille, coordinatrice de l’opération Magis été

Categories: Non classé

Commentaires